A first-person account of the terrorist attacks in Paris, November 13, 2015, and the following days. Original text written in French. For an English-language summary, please scroll down.


Vers 21h30 du vendredi 13 novembre 2015, je m’apprête à quitter un café près de la place de la République dans le 10ème arrondissement de Paris pour aller prendre le métro et rentrer dîner chez moi, quand des coups de feu retentissent pas très loin de l’endroit où je me trouve. Attiré curieusement par ce bruit de pétard, je fais alors demi-tour en direction des lieux d’où provient le bruit, muni de mon appareil photo qui ne quitte jamais ma poche, quand soudain j’entends des cris d’appel au secours, suivis d’une première vague de gens paniqués qui courent la tête baissée se réfugier au métro République. Une 2ème vague fuyant aussi la rue Fontaine au Roi finira par entrainer tout le monde, présent ce soir-là dans les cafés avoisinant la rue du Faubourg du Temple, à accourir s’engouffrer dans le métro pour éviter d’essuyer des tirs de Kalachnikov, qui viennent de tuer 5 personnes accoudés à la terrasse du restaurant “La bonne bière” et d’en blesser gravement 8 autres.

Dans le métro c’est également la panique; le service s’arrête momentanément et les gens sont tétanisés de peur. Certaines personnes se sentant prises au piège, pressent la rame de métro de repartir, craignant que les terroristes les rattrapent. Une femme fait une crise d’asthme et a du mal à respirer…

La France vient de subir les pires attentats de l’histoire de la cinquième République. On dénombre ce soir-là 130 morts et plus de 352 blessés par des tirs à l’arme automatique dans divers lieux de Paris. Durant les 3 jours qui ont suivis les attentats, on peut lire sur les visages des gens la tristesse, l’abattement mais également la colère !

Contrairement aux attentats de Charlie Hebdo, beaucoup de français de confession musulmane sont sortis dans la rue pour témoigner de leur totale solidarité avec les victimes et crier leurs ras le bol et leur colère qu’une minorité tue au nom de l’islam.


On Friday, November 13, 2015, France suffered the worst attack in the history of the 5th Republic. There were 130 dead and more than 352 injured people, slain by gunfire shot by a handful of terrorists.

At 9:30 p.m. I was about to leave a bar at rue du Temple in the 10th arrondissement of Paris to take the subway home for dinner, when suddenly shots rang out in all directions not far from Place de la République. People began to scream and run, running far away from rue Fontaine au Roi where three men armed with Kalashnikovs fired randomly, killing five five people sitting on the terrace of the restaurant La Bonne Bière, and injuring many others. Some people succeeded in reaching the subway but in a total panic.

The days after the terrorist attacks a deep sadness and sorrow could be seen on faces of Parisian people but also anger! I also saw many French Muslims taking to the streets of Paris and expressing their solidarity with the victims, rejecting all those fanatics who were using the name of Islam to kill innocents.

— Souhayl A.