APOSTROPHE
Project info

Est-ce mon parcours, riche en paradoxes, qui apostrophe mon appareil dans l’entre-deux, l’interligne, le sous-entendu, l’invisible ? Est-ce mon besoin éperdu de poésie qui capte celle de l’œil pour enrichir mes feuilles de lettres ? Sensualité, évocation, surprise, émotion, élan, stupéfaction, matière, idée, subconscience, rêve, vision… Tout est là, dans ce non-dit qui dit tout, dans ce tout invisible pris sur le vif, sans retouche, bio. Transmettre la lumière au sombre, la joie à la brumaille, l’inattendu à l’ennui, le beau à la disgrâce, le simple à l’impossible, ainsi se poursuit mon chemin de transmission, préludé en maternelle dans des jeans d’enseignante pour se poursuivre au cœur de l’humain dans ma robe de demain.