Portrait Awards 2015
Project info

Arrivées à l'âge adulte, les femmes de ma famille souffrent toutes de troubles mentaux.
Cela est vécu, chez nous, comme une malédiction.
"Katarina" est un des chapitres d'un projet à long terme : "the (un)tilted project".
En photographiant des jeunes filles inconnues, je m'autorise sur elles toutes sortes de projections : mes angoisses, rêves, désirs et questionnements. Comme une façon d'exorciser la "malediction". Le choix de la mise en scène était pour moi une évidence, comme des vies parallèles, ou différents niveaux de consciences.
Mes personnages, le plus souvent seuls, sacrifiés ou iconiques semblent chercher à se libérer d'une possession.
On y voit le froissement silencieux d’un rêve où chacun risque sa peau.