EXTASIS
Project info

On a long stay in Australia, I wandered on the East coast and decided to stop for a while in a small village named Nimbin. It’s an interesting place, particularly if you want to know more about the Aboriginal Culture of the Bundjalung. But since the seventies, Nimbin has also been known as the Australian capital of cannabis. The village is populated by many hippies organized in small communities. I became really interested in their way of life whilst spending time with them and enjoyed finding out about their new age ideas, especially the Permaculture projects they’ve built around Nimbin.

The day before my departure, during the Mardi-Gras festival, a couple of girls who were very “peace & love” offered a local delicacy named White Rabbit for me to try as a parting gift. At this point, I was far from suspecting that this delicious cake contained a mix of psychedelic mushrooms, ecstasy and mescaline!
Instead of giving any mystical revelation or putting me in the same empathic mood of people who were enjoying the festival, I sank into a terrible state; In short I suffered a very bad trip beyond reality, which I never want to repeat again!
“Extasis” was the word I couldn’t stop screaming all night during my delirious nightmare... It is also a partial reconstruction of my bad trip, through brief flashes and memories, which has survived from the total memory black-out I suffered for days after this episode.
---------------------------------------

Lors d’un long séjour en Australie ou j’ai fait pas mal de vagabondage sur les routes de la côte Est, je décide de poser mon sac à dos quelque temps dans un petit village du nom de « Nimbin », qui est une escale fort intéressante si l’on s’intéresse de près à la culture des aborigènes « Bundjalung ». Mais Nimbin depuis le milieu des années 70 est également la capitale australienne du Cannabis, puisque cette dernière est peuplée depuis par toute une communauté de hippies « Out of The System », dont le côté « Permacultre » un peu « new age » a beaucoup attiré mon attention durant les jours que j’ai pu passer parmi eux.

La veille de mon décampement de ce village lors de la fête du « MardiGrass », un couple de filles très « peace & love », me proposent comme cadeau de départ de gouter une spécialité locale qu’on nomme la bas « Withe Rabitt ». A ce moment-là, je suis loin de m’en douter un instant que le délicieux gâteau contient en réalité à l’intérieur un mélange de champignons hallucinogènes, d’ecstasy et de mescaline !

Loin de me procurer une quelconque révélation mystique ou de me mettre dans l’ambiance psychédélique du festival, je sombre plutôt toute la nuit dans une bonne frousse ; Bref je fais un effrayant « bad trip » au-delà du réel, que je ne souhaite nullement revivre un jour !
« Extasis » est parait-il, le mot que je n’ai pas arrêté de crier toute la nuit lors de mon délire cauchemardesque…c’est également une reconstruction partielle de mon « bad trip » à travers des flashs et des fragments-souvenirs qui ont survécus au black-out qui a touché ma mémoire bien des jours après cet épisode.