Trappistines de Chimay
Project info

Les « trappistines de Chimay » se veut un témoignage de la vie des 7 dernières religieuses habitant le monastère Cistérien Notre Dame de la paix, situé dans la petite ville de Chimay, aux confins du Hainaut, en Belgique.
Joël a été séduit par cette atmosphère confinée et irréelle, ou les soeurs se meuvent selon un rituel séculaire mais ou le quotidien, avec ses petits tracas et ses joies, n’est jamais loin… Avec son appareil photo, il s’est imprégné des ambiances proposées au détour d’un corridor, à travers une fenêtre, dans le silence d’une alcôve de prière… Mais aussi des visages de ces 7 soeurs, de beaux visages sereins, rayonnants, vieillis mais ou l’étincelle espiègle de la jeunesse n’est jamais loin.
Porté par le silence des lieux et de la règle et en propre adéquation avec sa vision personnelle qui s’attache aux détails qu’on perçoit d’ordinaire comme insignifiants, il a tenté ce portrait tout en non-dits et en abstraction de cet univers clos et riche à la fois.
Le choix d’un noir et blanc dense s’est imposé par son caractère épuré et allant à l’essentiel. Loin d’y voir une opposition brutale des tons, il rentre plutôt en résonance avec cette vie recluse et hors du temps, qui peut paraître monotone mais recèle en fait de riches nuances.